Evénements antérieurs

Samedi 02 Mars 2024
20h30

Ciné-Concert: Dora/Henritzi + Cachalot/Māra Krastiņa

image



Entrée: 10.-/8.-









DELPHINE DORA & MICHEL HENRITZI

Delphine Dora: voix
Michel Henritzi: guitare

Delphine Dora est rejointe par Michel Henritzi, écrivain, promoteur et label-runner dont la carrière de musicien remonte aux années 1970 et aux débuts de la scène industrielle. Il est particulièrement impliqué dans l'underground japonais, collaborant avec des artistes tels que Tetuzi Akiyama, Ikuro Takahashi, Junko et Fukuoka Rinji.

Les arrangements intemporels de poèmes (Georg Trakl et Verlaine en l'occurrence) de Dora à l'orgue et au piano dans des tonalités mineures sont un élément familier, mais ces morceaux sont particulièrement hantés et sans attaches. Dora a recours à des extrêmes vocaux inhabituels à la Diamanda Galás, tandis que les récitals de Henritzi se fracturent et tournent à l'envers, sa lap steel apportant tour à tour un contrepoint ondoyant ou des torrents tourbillonnants de distorsion.

Cachalot + Māra Krastiņa

Marc Berman: accordéon
Jamasp Jhabvala: violon
Māra Krastiņa: projections

Une quête sonore portant en son ventre monstrueux digérant tout, l’inquiétude, la recherche de l’inconfort et le démantèlement de l’illusion du bonheur. Triturant allègrement les sons naturels de leur instrument respectif jusqu’à n’en plus garder qu’un halo dans une longue et obscure exploration des abysses, les deux musiciens font émerger sur un arrière-plan noise de crépitations électroniques, de longues et lentes mélodies, brisées par des lames de fond subites et éphémères.

Lentes montées soniques, superpositions de couches, puis descentes en délitement donne corps à une musique densément souterraine, sorte de bande-son post-apocalyptique, couchée sur un réussi premier disque-témoin éponyme sortit sur l’excellent label de pointe helvète Ausserraum Records.

Pour ce concert le duo sera accompagné de l'ambiance visuelle de Mara Krastina, dont le travail explore l’univers du folklore contemporain à travers le dessin et des projets gravitant autour de la matière sonore.

image
image

Vendredi 08 Mars 2024
20h00

L'Oblò a 20 ans! Saison 2 épisode 1

image



10.- /5.-









20ans ça se fête! 20ans l'Oblò est grand!

L'amour du monde (2023) de Jenna Hasse

"L'amour du monde" est le premier long métrage de la réalisatrice helvético-portugaise Jenna Hasse. La cinéaste filme la rencontre de trois personnages, Margaux, Juliette et Joël, qui cherchent tous leur place. Unis dans un refus silencieux d'affronter la vie, tous trois sont déchirés entre l'attirance, la déception et la nostalgie des pays lointains.
Sorti dans les salles romandes en avril 2023, c'est l'occasion de découvrir ou de revoir ce film qui sent bon l'été sur les bords de notre bleu Léman. Ce film délicat et lumineux a été présenté en première mondiale à la Berlinale en 2023, et a depuis voyagé dans des nombreux festivals à travers le monde de Sao Paolo à Paris.

Projection en présence de la réalisatrice

Concert/DJ's

TBA

Samedi 09 Mars 2024
20h00

L'Oblò a 20 ans! Saison 2 épisode 2

image



Entrée libre









20ans ça se fête! 20ans l'Oblò est grand!

COURT-METRAGE

Wasp (2003) de Andrea Arnold

Zoë est une jeune mère célibataire qui a le plus grand mal à élever ses quatre enfants en bas âge. Lorsqu'elle rencontre Dave - un ami d'un de ses ex de l'époque et qui s'était engagé depuis dans l'armée - lui propose un rendez-vous, elle prend peur que les enfants ne l'effraient et annonce qu’elle ne fait que les garder.

Rappelant le réalisme social de son triomphe Cow, le court-métrage d’Andrea Arnold, lauréat d’un Oscar, a été tourné dans sa ville natale de Dartford. Chargé émotionnellement, le film confronte la brutalité de la maternité dans la classe ouvrière avec une franchise et une empathie étonnantes.

CONCERTS

B a i x c’est la basse électrique (Naomi Cohen) qui rencontre le chant lyrique (Jeanne Pâris), c’est la musique traditionnelle qui flirte avec des pédales d’effets, c’est du slap sur des airs d’opéra. Entre justaucorps à paillettes et robes à crinolines, entre boule disco et éclairage à la bougie, les deux troubadourexes électriques de B a i x vous invitent à groover sur de la musique baroque, frapper le sol de vos plus belles poulaines, headbanger sur des chants traditionnels et voyager loin, porté·x·e par la rencontre lunaire de ces deux instruments que tout oppose.

Iridium Oort, projet né des collaborations de Maspin, projet violon solo mélange de rock, ambient, noise et influences balkaniques, avec les visuels live de Delphine Depres jouant avec les textures low-fi, filmées et agrandies démesurément, et PURPURA, y rajoutant la masse sonore et les beats, en un rituel audiovisuel perpétuel, abstrait et épique.

Jamasp Jhabvala, Andrea Nucamendi, Delphine Depres
violon, effets, power electronics, visuels live

DJ'S

image
image